logo
Optimisé pour
Mozilla Firefox
Firefox




 


 

Principe de base de construction d'un assemblage dans un modeleur

Qu'est-ce qu'un assemblage ?

Dans un modeleur, le terme "d'assemblage" représente un groupement de pièces liées entre elles, qu'il subsiste ou non des mouvements relatifs entre ces pièces.

Un élément ou composant d'un assemblage peut être :

  • - une pièce seule (au sens de "pièce mécanique"),
  • - plusieurs pièces cinématiquement liées (classe d'équivalence cinématique),
  • - un élément de bibliothèque (visserie, composants achetés, ...)

Remarque :

Il est aussi possible de créer une pièce directement dans l'assemblage, de manière à la construire dans sa position relative correcte. Dans ce cas, il peut y avoir ou non des liens entre les pièces, selon les propriétés actives du modeleur.

Construire par classes d'équivalence cinématique

1- Construire chaque classe d'équivalence cinématique

Chaque classe d'équivalence cinématique est elle-même un assemblage (qui peut parfois être réduit à une seule pièce). Le principe de création ou de construction d'un assemblage en 3D est un principe répétitif ou séquenciel défini par le graphe ci-contre.

Etape primordiale : le choix de l'élément de référence :

Le choix de l'élément de référence de votre assemblage (ou sous assemblage) est important. C'est lui qui jouera le rôle de bâti ; ce sont donc les autres éléments de l'assemblage qui seront mis en position par rapport à lui (qu'ils restent mobiles ou non).

2- Construire l'assemblage principal

La même procédure que ci-dessus s'applique pour la construction de l'assemblage principal.

Il faut choisir la classe d'équivalence cinématique de référence (bâti du système complet), puis la fixer, et enfin positionner (contraindre) les autres classes d'équivalence cinématique afin de pouvoir simuler le système complet.